L’Interview de Béa Johnson – part 2

Le 1 avril 2015.

L’Interview de Béa Johnson  – part 2

Le 30 mars dernier, Béa Johnson, la « prêtresse du zéro déchet » a fait escale à Roubaix pour une conférence. Nous en avons profité pour l’interroger sur le mode de vie qui l’a rendue célèbre Outre Atlantique, comme en Europe

L’une des règles fondamentales du zéro déchet est le « Refus », comment est cela compatible avec la société qui vous entoure (cadeaux, gadgets, publicité…) ?
Le refus est aussi simple que dire « non ». En France, pour la publicité, il suffit de noter « Pas de pub » sur sa boite aux lettres (aux USA, croyez-moi que c’est bien plus compliqué!) Pour ce qui est des babioles et des échantillons, il suffit de savoir le dire avec tact, ou d’utiliser des réponses automatiques : « Non merci je n’en ai pas besoin. Non, merci j’en ai déjà trop. Non merci, mais j’essaie de simplifier ma vie. Non merci, mais je n’ai pas de poubelle. Les gens respecteront votre choix beaucoup plus que ce que vous ne le pensez ».

Quels sont les obstacles les plus difficiles à surmonter quand on se lance dans une démarche comme la votre ?
Le plus difficile pour nous a été de trouver notre équilibre car au départ, nous avons testé des extrêmes. Je me suis emportée dans un trop de fait maison. Je me suis mise à fabriquer mon propre fromage, beurre, yaourt, pain, lait de soja, etc. Mais je me suis vite rendue compte que tout cela n’était pas tenable à long terme et donc pas durable pour notre foyer si nous voulions nous y tenir a vie. Nous avons donc laissé tomber les extrêmes. Nous sommes aujourd’hui heureux avec toutes les alternatives que nous avons adoptées. Le Zéro Déchet nous simplifie la vie, il est pour nous facile et automatique depuis 2010.

Comment vos enfants vivent ce choix de vie ?
Les enfants ont des besoins simples. Tant que ces besoins sont assouvis, ils sont heureux: tant qu’un bon petit déjeuner leur est présenté le matin, qu’un goûter les attend à la maison en rentrant de l’école, ils sont satisfaits ! Mes enfants ont aujourd’hui vécu plus longtemps sans déchet qu’avec… Ce mode de vie nous permet de jouer davantage et de passer plus de temps ensemble. Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, ce mode de vie ne nous prive pas mais au contraire nous enrichit.

Découvrez la suite de l’interview…

Toutes les actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.