7 astuces pour éviter le sur-emballage lors de vos achats

Le 16 septembre 2015.

7 astuces pour éviter le sur-emballage lors de vos achats

On a tous des anecdotes de produits sur-emballés : oreillette de téléphone dans un emballage en plastique rigide 25 fois sa taille ; boite de houmous dans sa boite plastique, avec un opercule en plastique, et une sur-boite en carton pour faire joli…

Saviez-vous que les emballages représentent environ le tiers de tous les déchets ménagers ? Et que la plupart des emballages finissent encore dans les décharges publiques ou les incinérateurs ? Ceux-ci contribuant eux-mêmes à la pollution de l’air et aux émissions de gaz à effet de serre, en partie parce que l’emballage se décompose à un rythme lent, ou parce que les plastiques brûlent en émettant des métaux lourds ?

Alors, pour réduire les émissions liés aux emballages, à leur collecte et destruction, essayez les 7 conseils suivants.

Soyez un consommateur averti : lorsque vous achetez toute marchandise, pensez à la façon dont il est emballé et transporté. Vos habitudes d’achat comptent : achetez des produits qui ont le moins d’emballage possible. Et, pour ceux qui en douteraient : non, un produit frais sur-emballé n’est pas plus propre ou sain.

Pensez recyclage (bien sûr !) : c’est aussi simple que cela. Pour réduire votre contribution aux ordures ménagères, pensez à privilégier les emballages en matériaux recyclables – papier, carton, aluminium, conserves et verre sont recyclables à l’infini – alors vous pouvez les mettre dans le bac de recyclage. Pour vous faciliter la vie,

Toutes les actualités