Waste Side Story #1

Le 3 février 2016.

Waste Side Story #1

Cette mère roubaisienne a décidé d’emmener toute sa famille dans l’aventure Zéro Déchet. Elle a aussi décidé de partager son ressenti et ses différentes interrogations dont elle fera part sur ce blog dédié. Alors, quelles sont les raisons d’intégrer ce programme au bilan déjà ultra positif ? Rien de mieux qu’un témoignage …

Ca y est, c’est parti ! Après un an à me poser la question de savoir si moi et ma famille allions relever le défi du Zéro déchet à Roubaix, nous nous sommes finalement lancés.

Samedi dernier avait lieu la première réunion du Défi des Familles saison 2, organisée par la Ville de Roubaix, lors de laquelle nous avons récupéré notre peson, une petite machine toute bête qui nous permettra de commencer à peser nos déchets. L’aventure collective, avec 120 autres familles roubaisiennes, peut donc désormais démarrer.

A la maison nous sommes 5 : Papa, 40 ans, Maman, plus si loin des 40 ans, Jumelle 1 et Jumelle 2, âgées de 3 ans et demi, et la Grande de 10 ans, qui est chez nous en garde alternée. A nous, s’ajoutent nos fidèles bestiaux à poils (Frida, la noir et blanc, et Albert, le blanc et noir) et à écailles (une dizaine de guppies, nommés selon l’envie).

Chez nous, la question du zéro déchet est déjà dans l’air du temps depuis un moment et elle s’associe à une réflexion plus globale sur notre manière de vivre et de consommer.

Par exemple, nous faisons nous même nos yaourts, n’achetons quasiment pas de produits alimentaires transformés, nous fournissons en fruits, légumes, viande, œufs chez les producteurs locaux grâce à la Ruche qui dit oui ! avec des emballages limités, etc.

Mais voilà, on arrive aujourd’hui un peu au bout de ce qu’on se sent capable de faire et participer à Zéro déchet, c’est l’espoir pour nous de trouver de nouvelles pistes pour réduire encore nos déchets.

Nous avons déjà quelques idées, comme faire nos produits ménagers nous-mêmes, se servir de nos déchets pour réaliser notre compost… mais jusqu’alors, il nous manquait la motivation pour passer à l’acte.

En nous inscrivant dans la démarche Zéro déchet, nous espérons être portés par l’émulation collective et apporter, nous aussi, notre modeste contribution à la réduction des déchets sur la planète.

Toutes les actualités

2 commentaires:

  1. Bravo à vous ! Nous sommes dans une démarche similaire, mais il est vrai que passé les premiers efforts qui sont assez faciles à faire, il vient un moment où on a l’impression de « stagner ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.