La Mission Économie Circulaire

Mettre à profit les moyens de la collectivité pour faciliter l'essor d’opportunités économiques à faible impact sur l’environnement, créatrices d’emplois, et à haute valeur sociale.

Du Zéro Déchet à l’économie circulaire, la boucle est bouclée !

A Roubaix, politique Zéro Déchet et Économie Circulaire sont étroitement liées. La première ayant entraîné la seconde et la seconde s’appuyant sur la première.

En 2014, la Ville de Roubaix a été la première ville en France à répondre à l’appel à projet lancé par le ministre de l’Écologie en faveur du Zéro Déchet.

Depuis, chaque année des centaines de familles roubaisiennes s’inscrivent dans cette dynamique qui a essaimé auprès des commerçants, des cantines scolaires, des crèches et des entreprises. Pour ces dernières, la mairie les aide à déployer le Zéro Déchet dans les activités de bureau. C’est un premier pas pour l’entreprise afin d’entamer une démarche d’économie circulaire.

Pour aller plus loin, elle peut agir sur le coeur même de son activité. Néanmoins, il est difficile de changer de pratiques pour un producteur de biens et de services. Pour facilité cette transition, il est nécessaire de coopérer. La mairie, en lien avec les acteurs économiques du territoire, est un interlocuteur privilégié pour jouer le rôle de tiers de confiance et pour développer des liens de coopération.

C’est pourquoi la Ville de Roubaix a lancé en 2017 la Mission Économie Circulaire.
Le travail, effectué au départ par un seul agent, a permis grâce à des financements de l’ADEME, de la Région Hauts-de-France et de l’Europe de compléter l’équipe en 2020 avec deux nouveaux postes.

Aujourd’hui, ce service met à profit les moyens de la collectivité pour faciliter l’essor d’opportunités économiques à faible impact sur l’environnement, créatrices d’emplois, et à haute valeur sociale.

Roubaix, une ville déjà pionnière du Zéro Déchet, devient Territoire démonstrateur de l’Économie Circulaire.

Pour sa politique et ses actions mise en place, la Ville de Roubaix a obtenu différents labels :

Le label « Territoire démonstrateur Rev3 » vise à développer la Troisième révolution industrielle – rev3, en Hauts-de-France
Le label « Démonstrateur national de la conduite du changement » délivré par l’ADEME
Le projet Interreg «Upcycle your Waste » vise à développer l’écologie industrielle et territorial sur le territoire roubaisien
Le label « Territoire French Impact » vise à valoriser et à renforcer les synergies pour favoriser l’émergence, le développement et l’essaimage des innovations sociales.

La Ville soutient le développement d’une économie circulaire

L’économie circulaire ne se construit pas par des actions isolées. L’offre des acteurs économique et le comportement des consommateurs doivent évoluer ensemble. Pour cela, le mot-clé est la coopération entre tous les différents acteurs du territoire et la Ville peut faciliter cette coopération. Une collectivité connaissant parfaitement bien son territoire est d’autant plus en capacité d’en procéder à un maillage fin.

Depuis 2017 et le lancement de son premier chantier de mobilisation des acteurs économiques, la Ville met en place différentes actions pour contribuer à l’essor de l’économie circulaire :

  • Contribuer à développer l’écosystème d’acteurs circulaires, en animant, en accompagnant et en portant des projets. Découvrez les acteurs et les projets circulaire roubaisien à travers la cartographie.
  • Identifier et développer l’accès aux matières secondaires du territoire à travers le projet européen Upcycle your Waste en vue de créer de nouvelles synergies entre entreprises.
  • Développer la Maison de l’Economie Circulaire et du Zéro Déchet au couvent des Clarisses pour faciliter le passage à l’action aussi bien des entreprises que des habitants.
  • Développer des partenariats au service du territoire et de ses acteurs (ADEME, Région Hauts-de-France, Rev3, Intereg, réseau Alliance…).
  • Partager notre expérience et communiquer sur la dynamique circulaire du territoire et de ses acteurs. Avec par exemple les visites organisées avec le CERDD (Centre Ressource du Développement Durable)
  • Développer l’exemplarité de la ville, notamment au travers de la commande publique.

Un écosystème d’acteurs du territoire qui coopèrent

Des entreprises roubaisiennes ont déjà amorcé ce virage de l’économie linéaire vers l’économie circulaire, avec une forte technicité.
Retrouvez-les dans notre cartographie des Acteurs et des Projets Circulaires de Roubaix.

Avec une dizaine de grandes entreprises et une soixantaine de porteurs de projet (économiques et associatifs), Roubaix est devenue un territoire attractif pour les entrepreuneurs qui cherchent un marché ou une communauté favorable au déploiement de leur activité.

Pour encourager, mais aussi capitaliser sur ces énergies nouvelles, la mission Economie Circulaire de la mairie de Roubaix propose aux entrepreuneurs différents services :

  • Une introduction au sein du club des entrepreneurs du Zéro Déchet et de l’Economie Circulaire. Elle organise un temps d’échange et de rencontre sous la forme d’afterworks tous les 2 mois.
  • Une facilitation avec les services de la Ville
  • Un accompagnement pour s’installer à Roubaix
  • Une aide pour identifier et accéder aux matières secondaires du territoire à travers le projet européen Upcycle your Waste
  • Des mises en lien avec des partenaires ou d’autre entreprises
  • Une aide à se constituer un écosystème d’accompagnement
  • Une visibilité auprès de nos partenaires, ou a travers les supports municipaux
  • Un partage de nos travaux de veille.

Depuis 2017, c’est plus de 500 mises en lien qui ont été réalisées.

La bougie Palabrine, une boucle locale d’économie circulaire

Les échanges entre porteurs de projet et entreprises renforcent le sentiment d’appartenance à un territoire et sont la base de futures collaborations. De ces échanges naissent de nouveaux projets.

L’exemple de la Bougie Palabrine montre comment la logique d’animation de territoire et de mise en contact génère à la fois de la collaboration, de la création d’emplois et de la valorisation des déchets.

  1. EtNISI décide de transformer de la poussière de brique en bougeoir.
  2. La Ville de Roubaix fait se rencontrer EtNISI et Triselec. Quand EtNISI produit les bougeoirs, Triselec se charge de faire produire les bougies par des salariés en insertion. Les bougies sont créées à partir de queues de bougies récupérées gratuitement contre nettoyage dans les églises roubaisiennes.
  3. La Ville de Roubaix rencontre une entrepreneuse souhaitant développer une gamme de bougies écoconçues. Elle la met en contact avec EtNISI et Triselec. La rencontre fonctionne, cette personne s’occupera de la commercialisation des bougies.
  4. Suite au départ de cette personne, EtNISI ouvre un poste pour assurer la commercialisation de la Bougie Palabrine en interne.
crédit photo : © EtNISI

Pour plus d’informations :